Après des études de cinéma à l’université de Montpellier, et à l’université de Montréal au Canada, Laurent Teyssier travaille pendant dix ans comme cadreur-monteur puis directeur de la photographie pour des documentaires, des vidéoclips, des courts-métrages et des publicités.

 

Il passe à la réalisation en 2009 avec « 8 et des poussières », un court-métrage distingué par de nombreux prix en France et à l’étranger, dont le Grand prix du Jury au festival Premiers Plans d’Angers, le Prix spécial Unifrance à Cannes en 2010 et le prix du public au festival de Leeds. Il signe ensuite trois autres courts-métrages entre 2010 et 2014, notamment « Beauduc »  en 2014, sélectionné au Festival Méditerranéen Cinemed de Montpellier.

 

Son travail est marqué par un style réaliste, brut, et possède un vrai sens du cadre et de la lumière. Fils d’agriculteur, Laurent Teyssier explore, entre autres, les thématiques de la filiation et du rapport à la nature.

En 2016 son premier long-métrage « Toril » convainc le Jury de la très sélective Fondation GAN. Il a été récompensé par le prix du meilleur film au Bergamo Film Meeting. Il a également remporté la compétition 1-2 au Warsaw Film Festival.

 

Né en 1978 à Avignon, Laurent Teyssier vit et travaille entre Marseille et Paris.